La FED vient d’ouvrir les portes de l’enfer !!!

A 20h00 le mercredi 16 décembre 2015, Janet Yellen annonçait la décision de l’institution privée d’augmenter son taux directeur de 25 points (+0,25 %) en mettant fin aux interrogations persistantes des spécialistes sur la raison d’une telle hésitation après avoir maintes fois annoncé son arrivée courant septembre…

Cette décision était donc attendue pour anticiper les risques d’inflation d’une économie US que beaucoup de représentants financiers et gouvernementaux déclarent être déjà repartie en croissance soutenue…

Malheureusement pour eux, victimes d’un hypocrite optimisme forcené que leurs intérêts privés commandent secrètement ainsi que tout ceux ayant perdu toute capacité d’analyse objective et sujets a la pensée magique produite par le mimétisme moutonnier pour l’essentiel, les différents chiffres de données économiques qui n’attendent pourtant que d’être lu et décortiqués, ne montrent absolument rien d’autre de l’économie US qu’une nouvelle aggravation de la récession économique américaine prenant le chemin d’une dépression bien pire encore que celle qui balayât l’Amerique en 1929!!

Olivier Delamarche comme Philippe Béchade, économistes et membres des Econoclastes, ne démentiraient pas cette affirmation selon laquelle les chiffres du chômage américains sont sciemment mal interprétés. Cette interprétation cherche a en cacher une constante augmentation qui touche une partie terriblement plus importante de la population que ceux publiés par les institutions étatiques. L’une des raisons pourrait être de donner a la politique économique du président américain sortant un atour attrayant en vu des prochaines élections présidentielles pour ne pas trop pénaliser le prochain candidat démocrate en lis…

Pourtant, La FED, pour tenter de sortir d’une impasse qui n’avait plus aucune issue depuis qu’elle avait choisi de s’y engouffrer comme dans un labyrinthe sans fin, a choisi une solution dont les effets finaux ne différent en rien du statu quo comme de la baisse possible du taux directeur en terrain négatif. L’institution à juste choisi de rester en  cohérence entre ses considérations abusives sur l’état de l’économie US et sa politique économique interne !!!

En effet, la FED a subit une grave crise de confiance des investisseurs internationaux à cause de son incapacité manifeste a sortir du cycle infernal de la planche a billet (QE ou Quantitativ Easing) mais aussi part ses hésitations « incompréhensibles » a décider de l’application d’une augmentation de son taux directeur.

Pourtant, que se passe t-il quand on constate que la réalité perceptible derrière une observation sérieuse et approfondis des indices et chiffres que fournissent l’étude de la situation sociale et économique, est en tout point opposée a celle qui est servit officiellement dans les médias pour rassurer le citoyen ???!!…

De toute évidence, des institutions comme la FED ne se donnent pas d’autres choix que de taire la vérité et de servir de la propagande pour ne pas courir le risque très élevé de provoquer une panique indescriptible qui tuerait le sacro-saint modèle économique américain. Ces institutions comme la FED se sentent donc obligé de considérer cette fadaise comme vraie et de s’en servir comme base pour élaborer leurs politiques économique en espérant que le temps permettra de changer la situation pour que de nouveaux chiffres soient plus conformes aux croyances considérées comme exactes!!

Hélas pour les croyances, elles se heurtent souvent au mur de la réalité et ce que les institutions comme la FED ont tout fait pour éviter, fini par arriver sans que personne ne puisse l’empêcher !!

En prenant la décision de relever de 0,25% son taux directeur comme si l’économie US était réellement en train de repartir alors qu’elle plongeait en récession, la FED ne sauvait les meubles qu’en apparence et pour très peu de temps !!!

Même les plus septiques envers les prétendues bons chiffres américains auraient sans doute pu croire que les apparences allaient  être sauvées pendant quelques semaines au moins afin d’éviter que chacun puisse faire un lien direct entre une dégringolade boursière et la décision inepte de la FED

Encore une fois hélas, la réalité a rattrapé la propagande encore bien plus rapidement qu’attendu !!!!

En effet, la décision de relèvement du taux de la FED était annoncé le soir du 16 décembre. Mais après une grande partie de la journée de cotation sur les marchés boursiers européens plutôt largement en zone positive ce 17 décembre, les mêmes indices ont commencé à marquer modestement le pas a l’ouverture de Wall Street…Puis au fur et a mesure que l’indice phare américain, le S&P 500 fléchissait, il entraînait avec lui les deux autres indices américains comme le Dow Jones et le Nasdaq dans sa glissade, entraînant par ricochet la plupart des indices européens dont le CAC 40 qui perdait a la clôture plus de la moitié de ses gains acquis en matinée !!!

Mais l’apothéose de la journée de cotation fut atteinte au New York Stock Exchange (NYSE) et a la toute fin de cotation du S&P 500 qui, après s’être péniblement maintenu au dessus de 2050 points pendant une bonne partie du temps et après une très modeste tentative de remontée, fut le sujet a une véritable dégringolade que la clôture de la séance avait du sauver d’un désastre ( S&P 500 a 2 041,89 points soit une baisse de 31,18 points (ou – 1,50 %)…Ou a tout le moins, mettait en lumière une panique ou une stratégie de sauve qui peut décidée au dernier moment pour de nombreux acteurs financiers d’importance !!

Les conclusions deviennent alors dramatiquement simples.

En premier, que La FED à réellement perdu toute crédibilité aux yeux des investisseurs les plus expérimentés qui n’ont pas attendu plus d’une journée de cotation pour commencer a évacuer le marchés boursiers d’une manière qui laisse peu de doute sur l’ampleur des baisses a venir

Le second est que l’augmentation du taux directeur de la FED vient de sensiblement et brutalement contribuer a étrangler encore plus ceux qui dépendent des emprunts pour leur survie et en particulier tout ceux qui jouent sur le marchés des pétroles et gaz de schistes en pleine déroute

En troisième, qu’a cause de l’interconnexion des marchés boursiers, la panique va se transmettre en quasi temps réel de l’Amérique que à l’Europe…

En quatrième que la mère des crises est sans doute maintenant commencée et qu’elle ne s’arrêtera plus avant l’atomisation complète du système financier mondiale….

Enfin, que la planète est sans doute au bord d’une guerre mondiale qui servira de tentative d’échappatoire a un impérialisme US à l’agonie…

Dans tous les cas, les événements vont plonger chacun d’entre nous face a ses contradictions et aux conséquences de ses compromissions sans que personne ne puisse y échapper !!!

https://fr.finance.yahoo.com/q?s=%5EGSPC

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s